fbpx

Un rapport international a classé la Belgique comme le premier pays d’Europe pour l’innovation liée au coronavirus – et quatrième au monde.

«LES ENTREPRENEURS MOBILISÉS»

Un rapport international a classé la Belgique comme le premier pays d’Europe pour l’innovation liée au coronavirus, et quatrième dans le monde. Les start-up d’Anvers, Bruxelles, Gand et Louvain ont été saluées dans le rapport pour leur réponse à la crise.

Le Rapport sur l’innovation COVIDE-19,compilé par l’Échange d’innovation en santé de l’ONUSIDA et le centre de recherche sur les entreprises StartupBlink, classe 32 pays et 80 villes. À l’échelle mondiale, la Belgique n’est devancée que par les États-Unis, le Canada et Israel. Au classement de la ville, Anvers est 12e, Bruxelles 18e, Gand 30e et Louvain 51e.

« Certaines villes qui ont été durement touchées par la pandémie – New York, Milan, Bruxelles et Barcelone – ont été sur-performantes dans les charts », peut-on lire dans le rapport. « C’est contre-intuitif, car ces villes ont été confrontées à une crise majeure, mais ont tout de même réussi à exceller et à innover. Nous avons été particulièrement impressionnés par le succès de la Belgique, de la Suisse, de l’Estonie, de l’Italie et de l’Irlande, où des entrepreneurs locaux se sont mobilisés face à la pandémie.

La pandémie nous a forcés à donner la priorité à la certification du soutien de ventilation gonflable

– INGE BRUYNOOGHE

Parmi les entreprises locales louées figurait Ergotrics d’Anvers, qui a développé des oreillers de ventilation gonflables pour une utilisation dans les unités de soins intensifs(photo ci-dessus). L’entreprise avait déjà effectué des recherches sur le potentiel de la technologie avec l’Université de Gand, et des études ont montré les avantages de la ventilation des patients alors qu’ils se trouvent sur leur front.

Les oreillers Ergotrics soulèvent les patients dans une position optimale pour la ventilation, améliorant l’absorption d’oxygène dans le sang. « Nous avons vu les efforts incroyables des agents de santé dans la lutte contre le virus Covid-19 », a déclaré le PDG Inge Bruynooghe. « La pandémie nous a forcés à donner la priorité à la certification du soutien de ventilation à risque gonflable. »


Materialise
à Louvain, spécialiste de l’impression 3D, a développé des raccords qui peuvent être fixés aux poignées de porte, permettant aux gens d’ouvrir les portes sans utiliser leurs mains et réduisant la transmission du virus. La société a mis ses conceptions gratuitement à la disposition de tous ceux qui souhaitent imprimer leurs propres.

« En rendant le design disponible numériquement, il peut être produit sur des imprimantes 3D partout dans le monde et devenir disponible dans le monde entier en quelques heures », a déclaré le PDG Fried Vancraen. « Ous avons conçu le produit en Belgique, et les gens en Chine, en Europe ou aux États-Unis peuvent maintenant imprimer en 3D l’ouvre-porte localement »

D’autres entreprises saluées dans le rapport ont été Lasercut à Gand, qui fabrique des écrans et de la protection faciale; Anvers Byteflies, pour un patch qui peut surveiller les gens à la maison, réduire les hospitalisations et réduire la pression sur les soins de santé de première ligne; Et Andaman7 à Bruxelles, qui a développé un module pandémique gratuit dans son application de soins de santé pour aider les patients, les hôpitaux et les autorités à gérer la crise.

Télécharger le rapport complet: https://hiex.startupblink.com/