L'utilisation d'un dispositif de soutien thoraco-pelvien en mousse ou gonflable (IPS) pourrait limiter le risque d'escarres acquises peropératoires.

Partager

Note technique : Une étude pilote cartographiant la pression d'interface des dispositifs de soutien thoraco-pelvien utilisés pour la chirurgie spinale en position couchée.

Cette étude porte sur la pression d'interface de quatre dispositifs de soutien thoraco-pelvien couramment utilisés (Fig. 1) : coussin en mousse, supports gonflables (IPS), cadre de Wilson et blocs de Steffee. Chaque dispositif a été évalué chez trois sujets sains après les avoir positionnés éveillés sur le dispositif. Un système de cartographie de pression a été utilisé pour mesurer la pression de l'interface. Les valeurs de pression de pointe (Fig. 1) et de pression moyenne (Fig. 3) ont été analysées, et une image de cartographie de pression (Fig. 4) a été créée pour chaque dispositif.

La pression d'interface maximale et moyenne était inférieure de 40% et 50% pour les coussins en mousse et le dispositif de soutien gonflable, respectivement, par rapport au cadre Wilson et aux blocs Steffee (p < 0.005). En outre, les images de cartographie de pression ont montré une redistribution plus égale de la pression dans les coussins en mousse et le dispositif de soutien gonflable.

P.R.A.M. Depauw, G.J. Rutten, E. Van Eeckhoven, D. Jansen Tweet

Figure 1-2-3 : Les quatre dispositifs de positionnement avec pression de pointe et moyenne

Figure 4 : En considérant un seuil de 150 mmHg, les supports gonflables n'ont montré aucune zone de compression, mais le cadre Wilson et le Steffee ont montré des zones à risque significatives.

P.R.A.M. Depauw, G.J. Rutten, E. Van Eeckhoven, T. Defossez, D. Jansen

Vous voulez rester informé ? Inscrivez-vous pour être tenu au courant.

Suivez-nous sur les médias sociaux :